Tout le monde sait que les collèges et les universités ont un besoin urgent de plus de financement.

En tant que syndicat représentant 45 000 membres du personnel et du corps professoral dans les 24 collèges, 16 universités et d’autres établissements postsecondaires de l’Ontario, nous tirons la sonnette d’alarme depuis des années.

Nos membres vivent et travaillent en étant confrontés aux conséquences de trois décennies de suppression de financement gouvernemental. Ces conséquences incluent :

  • L’augmentation de la taille des classes;
  • La privation ou la suppression de fonds pour des programmes, des services et des services de soutien cruciaux;
  • Une approche fragmentée de l’enseignement supérieur qui ne répond ni aux besoins des cohortes étudiantes ni à ceux des communautés;
  • Le passage à l’apprentissage en ligne sans soutien adéquat;
  • La croissance massive d’une main-d’œuvre précaire et mal rémunérée, qui comprend des membres du personnel et du corps professoral;
  • Des niveaux de charge de travail qui engendrent à la fois de l’épuisement professionnel et la détérioration de la santé mentale chez des membres du personnel et du corps professoral.

En outre, les étudiantes et étudiants internationaux sont pressés comme des citrons par un modèle d’affaires qui dépend d’eux pour financer le système.

Il est temps que le gouvernement Ford redouble d’efforts pour réparer des années de dommages.

Un groupe d’experts, composé de consultants en affaires et d’anciens membres de la direction des universités, a fait ses recommandations au gouvernement en ce qui concerne le financement.

Ce groupe d’experts a recommandé des hausses ponctuelles de 10 % du financement et de 5 % des droits de scolarité, et des augmentations, liées à l’inflation pour les années à venir, du financement et des droits de scolarité.

Cette augmentation du financement est insuffisante, et nous sommes contre le fait de transférer le fardeau financier sur les cohortes étudiantes. L’éducation postsecondaire est un bien public qui profite à notre société et à notre économie.

Le printemps dernier, l’exécutif sectoriel et la présidente de l’OPSEU/SEFPO, JP Hornick, ont déclaré au groupe d’experts que l’Ontario devrait augmenter le financement par étudiant au niveau moyen des autres provinces. (Actuellement, l’Ontario est loin derrière toutes les autres provinces en ce qui concerne le financement par étudiant.)

Le financement devrait être lié à des mesures concrètes qui améliorent l’expérience des cohortes étudiantes, notamment :

  • L’amélioration de la charge de travail des membres du personnel et du corps professoral, ce qui se traduira par davantage de ressources et de soutien pour les cohortes étudiantes;
  • L’équité pour les membres du personnel et du corps professoral en situation précaire, ce qui améliorera la stabilité de la main-d’œuvre et les soutiens pour les cohortes étudiantes.

De plus, pour limiter l’augmentation constante des postes de direction hautement rémunérés, les collèges et les universités devraient être tenus de respecter des règles strictes en matière de transparence financière.

Il est temps que le gouvernement Ford change de cap et finance adéquatement l’enseignement postsecondaire public en Ontario.

Other Bargaining Updates

College faculty arbitration update

OPSEU/SEFPO CAAT Academic and the CEC participated in a mediation/arbitration September 7-9, 2022. Following the mediation part of the proceeding, an arbitration occurred on September 9, 2022. The arbitrator’s award will form the new collective agreement and it is...

College faculty bargaining team statement

The college faculty bargaining team has issued the following statement: Arbitrator William Kaplan has imposed a media blackout on the upcoming voluntary mediation-interest arbitration between the colleges’ and college faculty bargaining teams. There will be no further...

Joint statement by OPSEU/SEFPO and the College Employer Council

OPSEU/SEFPO’s college faculty bargaining team and the College Employer Council have issued the following statement: The parties have reached an agreement to enter binding interest arbitration and the strike that was scheduled to commence at 12:01 am on March 18, 2022,...

College faculty to resume talks with employer

Toronto – With some 16,000 college faculty set to go on strike at 12:01 Friday morning, the College Employer Council (CEC) and the faculty bargaining team have agreed to meet Thursday. “We were encouraged that the CEC replied to our letter and have agreed to meet...

College faculty set strike deadline

TORONTO – Some 16,000 faculty at Ontario’s 24 public colleges say they will go on strike at 12:01 a.m. on Friday, March 18 if the College Employer Council (CEC) does not agree to voluntary binding interest arbitration.   The faculty bargaining team sent an open letter...

Work to Rule: Phase 3

Started 12:01am, March 02, 2022 Focus Work-to-rule must impact the functioning of the colleges in order to work as a bargaining strategy to bring the Council back to the table to discuss faculty’s needs. The colleges and CEC have chosen to abandon negotiations and to...

Legal Brief Supports Faculty Proposals

Throughout this round of bargaining, the College Employer Council (CEC) has repeatedly refused to negotiate significant issues regarding workload, staffing, or fairness for partial-load faculty. They have justified their obstinacy by claiming that changes to these...