Chères/chers membres du personnel scolaire des collèges,

Comme vous le savez, le CEC a imposé des conditions d’emploi au personnel scolaire des collèges à la suite du vote de grève de la semaine dernière. Au lieu de revenir à la table de négociation pour régler les derniers détails du contrat, ils ont adopté une approche différente : l’escalade des tensions.

Malgré les résultats du vote de grève, votre équipe de négociation n’a aucun désir de compromettre l’apprentissage des étudiants. Bien au contraire. Nos revendications visent à améliorer la réussite des étudiants, et non à y nuire. Ainsi, au lieu d’une grève, l’équipe recommande la grève du zèle pour tous les membres : à temps plein, à charge partielle et en période d’essai.

Dans une situation de grève classique, la Loi sur la négociation collective dans les collèges interdit toute forme de représailles de l’employeur à l’égard des membres, y compris envers les membres à charge partielle et en période d’essai, pour avoir participé à un arrêt de travail.

Le même principe s’applique à la grève du zèle, qui n’est qu’une autre forme de grève.

Vos employeurs seraient imprudents de penser autrement. Cela va sans dire, mais sachez que nous ferons face à toute forme de représailles de l’employeur, ou menace de représailles, contre tous les membres du personnel scolaire des collèges pour avoir participé à des activités coordonnées par l’équipe de négociation avec la même vigueur que celle avec laquelle nous répondrions lors d’une grève.

Sachez également que cet engagement nous tient à cœur et qu’aucune tactique d’intimidation ne peut être couronnée de succès face à la force de l’OPSEU/SEFPO.

Si vous êtes une membre ou un membre – permanent, à charge partielle ou en période d’essai – qui a fait l’objet de pression ou de menaces, que vous considérez punitives, en raison de votre participation à des activités coordonnées par l’équipe de négociation, contactez immédiatement votre présidente ou président de section locale.

Enfin, gardez toujours à l’esprit que la solidarité est la clé de voûte de toute activité syndicale. Lorsque votre équipe de négociation et vos présidents de section locale appellent à l’action, n’hésitez surtout pas à monter au créneau. L’employeur n’hésitera pas à exploiter toute faille parmi nous. Il est temps de resserrer les rangs et d’envoyer un message fort et sans équivoque : revenons à la table de négociation et concluons une nouvelle convention collective – maintenant.

Autres mises à jour sur les négociations

Le personnel scolaire fixe un délai de grève

TORONTO – Quelque 16 000 membres du personnel scolaire des 24 collèges publics de l’Ontario ont déclaré qu’ils tomberont en grève à minuit une vendredi 18 mars si le Conseil des employeurs des collèges (CEC) s’entête à refuser l’arbitrage volontaire des différends.  ...

L’avis juridique appuie les propositions du personnel scolaire

Tout au long de cette ronde de négociation, le Conseil des employeurs des collèges (CEC) a refusé à maintes reprises de négocier les questions importantes concernant la charge de travail, la dotation en personnel ou l'équité pour le personnel scolaire à charge...

FAQ sur la grève du zèle

Ce document sera révisé et mis à jour, le cas échéant Mis à jour le 16 décembre 2021Une grève du zèle est un moyen de pression durant lequel les employés font leur travail exactement comme indiqué par les dispositions de leur contrat ou de leur description de poste....